80 km/h ou 90 km/h, quelle différence ?

Face au mécontentement exprimé par certaines associations en anticipation de l’abaissement, le 1er juillet prochain, de la limitation de vitesse sur les routes à double sens sans séparateur central, France 2 a testé la différence entre 90 km/h et 80 km/h sur un trajet de 100 km. Bilan ? A peine plus de 2 min d’écart de temps, contre 6€ par plein économisés. Et 8,5 mètres de différence de freinage en moins. La mesure vise à sauver jusque 400 vies par an.

Le reportage complet de France 2 : https://www.francetvinfo.fr/politique/gouvernement-d-edouard-philippe/rouler-a-80-km-h-quelle-difference_2592870.html

2 pensées sur “80 km/h ou 90 km/h, quelle différence ?

  • 18 août 2018 à 14 h 10 min
    Permalink

    Comme il a été démontré par plusieurs journalistes, ce reportage est totalement bidon. Quand France 2 utilisera la MEME voiture pour réaliser ce comparatif on y croira peut etre…. Mais ces 2 308 n’ont pas le meme moteur celle roulant à 90 est plus ancienne avec un moteur d’ancienne generation, e-hdi 115 vs bleuHDI 120), pas le meme degré d’usure des pneus et plaquettes de frein ET PAS LE MEME CONDUCTEUR!!! D’ailleurs, en freinant depuis 90km/H, les feux de detresses se declanchant en cas de freinage d’urgence ne se déclenchent pas… en gros, FAKE NEWS…..

    Répondre
  • 6 septembre 2018 à 21 h 56 min
    Permalink

    Ce reportage ne constitue certes pas une démonstration mathématique : c’est le propre des tests en conditions réelles que d’être confrontés à des biais du fait que ces conditions sont changeantes. France 2 aurait mobilisé le même journaliste au volant de la même voiture pour faire 2 fois de suite le même trajet, vous auriez signalé – à raison ! – que le trafic n’était pas le même.
    En revanche, c’est un fait, pour le coup démontrable par la notion de “capacité” d’un réseau routier, que réduire la vitesse permet d’améliorer la fluidité du trafic : la route ne peut “absorber” qu’une certaine densité de véhicules ; au-delà d’un seuil, une vitesse plus faible permet de faire passer plus de véhicules sur le même tronçon. Voir par exemple http://mim.cete-aix.fr/IMG/pdf/Rapport_Etude_de_la_capacite_et_de_la_congestion_sur_le_reseau_MARIUS_V1.pdf
    Et nul besoin de revenir sur la sécurité accrue par la diminution de la distance de freinage !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *