Les nouvelles mesures du gouvernement en faveur de la sécurité routière

Mardi 9 janvier 2018, le Comité Interministériel de la Sécurité Routière, présidé par le Premier Ministre, a annoncé une série de mesures pour réduire l’accidentalité sur les routes françaises et retrouver une dynamique de réduction de la mortalité routière au cours de ce quinquennat.

Si la mesure phare, la réduction à 80 km/h de la limitation de vitesse sur le réseau secondaire (routes à double sens sans séparateur central), a été abondamment commentée, le plan d’action est plus vaste puisqu’il se compose de 18 mesures réparties en 3 axes :

  1. L’engagement de chaque citoyen en faveur de la sécurité routière
      • Favoriser un engagement fort et global des citoyens en faveur de la sécurité routière, en multipliant les actions de sensibilisation

     

      • Signature d’une charte numérique par tous ceux qui viennent de réussir l’examen du permis de conduire. Échéance prévisionnelle : fin 2018

     

      • Confier au Conseil national de la sécurité routière une réflexion relative à la valorisation des comportements exemplaires sur la route. Échéance prévisionnelle : 2019

     

      • Améliorer la prise en charge des victimes d’accidents de la route par un fonds doté du surplus des recettes perçues par l’Etat lié à l’abaissement des vitesses maximales. Échéance prévisionnelle : début 2019

     

  2. La protection de l’ensemble des usagers de la route
      • Réduire de 90 km/h à 80 km/h les vitesses maximales autorisées sur les routes à double-sens, sans séparateur central en dehors des routes à deux fois deux voies et des routes à trois voies qui sont conçues pour permettre des dépassements sécurisés. Échéance prévisionnelle : juillet 2018, avec une analyse au 1er juillet 2020 de l’impact de cette mesure.

     

      • Développer la régulation dynamique des vitesses sur certains tronçons pour adapter la vitesse aux conditions de circulation. Échéance prévisionnelle : 2020

     

      • Publier sur le site internet de la Sécurité routière une carte présentant l’implantation des radars automatiques sur le territoire français, le lien avec l’accidentalité et les recettes générées, pour une information fiable et transparente des usagers de la route.
        Échéance prévisionnelle : début 2018.

     

      • Donner la possibilité à un conducteur contrôlé en excès de vitesse de plus de 40 km/h et faisant l’objet d’une suspension de permis de continuer à conduire, à condition de ne conduire qu’un véhicule équipé d’un contrôleur électronique de vitesse. Échéance prévisionnelle : 2021

     

      • Mieux protéger les piétons, notamment en repensant l’aménagement des abords immédiats des passages piétons et en permettant la vidéo-verbalisation du non-respect de la priorité aux piétons au niveau des passages piétons. 

     

      • Accompagner le développement de la pratique du vélo en toute sécurité par des actions de sensibilisation et d’éducation pour enfants et adultes.

     

      • Lutter contre la conduite sous l’emprise de l’alcool par l’incitation à l’auto-évaluation par les usagers de la route de leur alcoolémie, et a favorisation de l’usage de l’éthylotest anti-démarrage. Echéance prévisionnelle : 2018

     

      • Permettre aux forces de l’ordre, à leur demande, de suspendre temporairement les systèmes de localisation de leur contrôle d’alcoolémie et de stupéfiants (“avertisseurs de radar”). Echéance prévisionnelle : fin 2018

     

      • Lutter contre l’usage du téléphone au volant : les forces de l’ordre pourront retenir le permis de conduire d’une personne  lorsqu’elle commet une infraction menaçant la sécurité d’autrui tout en tenant son téléphone en main. 
        Échéance prévisionnelle : 2019.

     

      • Placer immédiatement en fourrière le véhicule de l’auteur d’une infraction grave au code de la routeÉchéance prévisionnelle : 2019

     

      • Protéger et responsabiliser les usagers de deux-roues motorisés, par l’autorisation de l’allumage de jour des feux de brouillard, l’encouragement à porter des bottes et des tenues à airbag, la modernisation des examens pour les permis A1 et A2. Echéance prévisionnelle : 2018

     

      • Mettre à disposition de tout acheteur d’un véhicule d’occasion, gratuitement et simplement, l’historique des réparations importantes survenues sur ce véhicule. Échéance prévisionnelle : 2018

     

      • Améliorer la prise en compte des personnes récidivistes, en augmentant d’une journée pour eux la durée des stages de sensibilisation à la conduite (“stages de récupération de points”). Echéance prévisionnelle : 2019

     

  3. L’anticipation pour mettre les nouvelles technologies au service de la sécurité routière
    • Utilisation des nouvelles technologies au service de la sécurité routière, notamment pour équiper les forces de l’ordre et améliorer la pertinence de la localisation des opérations de contrôle à l’aide d’une cartographie des données d’accidentalité. 

 

Retrouvez le dossier complet du Comité Interministériel de la Sécurité Routière sur le site du gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *